• Chiara, qui avait accepté de laisser son compagnon passer seul une partie de ces vacances, ne resta que le temps d’un week-end. Chiara plut aussitôt à Agnès pour ses grandes qualités de cœur et la fraîcheur qui était encore la sienne, voyance gratuite, à trente-deux ans. Cette jeune femme italienne, au caractère passionné malgré une apparente tranquillité, avait un visage d’une grande pureté, un regard ouvert d’une transparence étonnante.


  • Après un léger temps d’hésitation, Agnès accepta l’invitation de Sylvain. Elle sortait d’une rupture et était disponible pour ces vacances. Découvrir cette région, voyance mail gratuite, surtout en compagnie de Sylvain Laumière et de ses amis, était un projet qui la motivait. Un mois plus tard, Agnès passa un excellent séjour dans les Dolomites.


  • Elle avait voulu lui écrire à plusieurs reprises pour lui dire combien elle avait apprécié les moments passés en sa compagnie. Mais à chaque fois, au dernier moment, elle n’avait pas osé le faire... Deux semaines plus tard, voyance gratuite par email, la jeune femme reçut une réponse de Sylvain, une longue lettre écrite là aussi en italien, où il se disait très sensible à son courrier. Il l’invitait même à passer, si elle le souhaitait, quelques jours de vacances dans les Dolomites, avec sa compagne Chiara et un petit groupe d’amis italiens.


  • Ce geste la toucha beaucoup et elle regretta de ne pas lui avoir écrit plus tôt. Le manuscrit comportait une vingtaine de pages, elle commença à le lire. Le style, d’une beauté classique, lui plut. Sans plus attendre, voyance gratuite immediate, Agnès rédigea une lettre à Sylvain, entièrement en italien, où elle s’excusait de ne pas lui avoir écrit plus tôt. Pourtant, lui expliquait-elle, elle aussi ne l’avait oublié.


  • Aussitôt elle se rappela du voyage qu’elle avait passé avec lui, deux mois plus tôt. Il avait tenu sa promesse et ne l’avait pas oubliée. Il lui envoyait les premiers feuillets de son premier roman italien, voyance gratuite en ligne, dédicacé de surcroît ! Il l’avait simplement intitulé « Chiara », du prénom de la femme qu’il aimait. Dans sa lettre, Sylvain lui disait avoir gardé un excellent souvenir des moments partagés avec elle dans le Paris-Rome.






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires