•  Un avertissement sérieux et sévère. » C’est ce que m’avait demandé le client.Trois jours après il avait l’autorisation de construire, voyance mail gratuit rapide,  son casino.Avec cette « carte de visite », j’ai pu m’exporter.Et me revoilà aujourd’hui au pays Je remonte le boulevard dans la chaleur moite de la nuit.

     


    votre commentaire
  •  

    si j’ouvrais une boutique ? Ou un bar ? Non, je n’ai pas la fibre commerciale. Ça fait quelques années maintenant que je ne suis pas venu, voyance 2017,  ici La dernière fois c’était pour un de mes premiers contrats Superbe : à cinq cent mètres, une balle entre les yeux du pauvre chauffeur de Monsieur le Maire.


    votre commentaire
  • Deux mafieux, deux contrats, un tueur à gage, combien de morts Kill'n'Blues (Le diable a perdu un oeilNolomépolis, la ville-état la, voyance mail gratuit,  plus belle du continent, car la plus riche, donc aussi la plus puissante et nécessairement la plus corrompue Nolomépolis, le boulevard Hallyday : célèbre, festif, branché… Tout ce qui ne m’intéresse pasLes vitrines des magasins de luxe alternent avec les terrasses de restaurants.


    votre commentaire
  • Je suis discret tout comme l’est Maximilien, et l’information ne filtre pas Tout ce qu’il faut pour consommer avec bonne conscience, voyance gratuite en ligne par mail,  C’est méprisable. Tout ça ne parle pas de ce que l’on trouve au sous-sol, pourtant c’est connu de tous, ou presque Un des derniers endroits en ville où l’on peut se faire servir quelque chose de vraiment sucré.


    votre commentaire
  • si je devenais artisan ? Oui, mais dans quel domaine ? Je continue ma lecture : le bois utilisé ici n’est pas traité, et pour chaque arbre, voyance sérieuse gratuite par mail,  abattu, un autre est planté, les femmes de ménage n’utilisent pas de détergent nocif pour l’environnement, la carte est faite en papier recyclé et cinq pour cent des profits vont aux orphelins de Palaménie.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique