•  mon père qui était un bon vivant, m'emmenait au café "Fenstergukker" où je prenais un chocolat chaud à la crème chantilly, voyance par mail rapide,  et de la confiture de griottes ; je n'avais jamais goûté de ma vie quelque chose d'aussi bon.


    votre commentaire
  • Il n’y avait que des corps nus dans les positions les plus incroyables Ne pouvant supporter de ne pas partager ces pages interdites, voyance par mail gratuite immediate,  avec quelqu’un, mon frère m’appela Aujourd’hui, les fillettes de dix ans ne s'étonnent plus de grand-chose, entre télévision, Internet et jeux vidéo ; mais pour moi en 1932, fréquentant un collège religieux, ces images étaient de la pure folie Ces couples nus que je voyais dans des poses 


    votre commentaire
  •  Mon frère venait de découvrir le paradis défendu C'était une "histoire de mœurs", écrite heureusement non seulement en allemand, voyance gratuite par mail rapide,  mais aussi en caractères gothiques, un vrai charabia pour mon frèreQuand il vit qu’il ne pouvait pas lire le texte, il se mit à feuilleter le livre et tomba sur les illustrations.


    votre commentaire
  • les enfants ne puissent pas les atteindre Un jour, mon frère, curieux comme il était, grimpa sur une chaise et se saisit du livre, Vrai voyance gratuite par mail,  le plus imposant : un très gros livre à couverture de cuir rouge foncé Sur celle-ci il y avait inscrit en grosses lettres gothiques "SITTENGESCHICHTE".


    votre commentaire
  • C'était impensable !! En outre, les illustrations étaient moches ; des hommes trapus et gras, des femmes au gros ventre Il n’y avait, voyance gratuite par mail,  là rien de beau, rien d’esthétique ; aucun rapport avec les photographies artistiques de corps harmonieux dans les revues d’aujourd’hui Bref, oublions ce livre pour le moment ; il jouera son rôle plus tard, lors d’une inoubliable soirée de Noël.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique