•  m'appelant "dumme ganz" qui signifie "oie stupide" Mon frère, qui avait trois ans de plus que moi, fréquentait le "Theresianum", voyance par mail rapide, un collège très strict et austère Tous les matins mon père m’accompagnait à l'école située à la Burggasse En sortant de la maison, on devait passer par notre petite Annagasse pour arriver au coin de la rue principale, la Kartnerstrasse ; mais, chaque fois que nous arrivions à ce coin, il se passait des choses bizarres. 


    votre commentaire
  •  mon père qui était un bon vivant, m'emmenait au café "Fenstergukker" où je prenais un chocolat chaud à la crème chantilly, voyance par mail rapide,  et de la confiture de griottes ; je n'avais jamais goûté de ma vie quelque chose d'aussi bon.


    votre commentaire
  • Il n’y avait que des corps nus dans les positions les plus incroyables Ne pouvant supporter de ne pas partager ces pages interdites, voyance par mail gratuite immediate,  avec quelqu’un, mon frère m’appela Aujourd’hui, les fillettes de dix ans ne s'étonnent plus de grand-chose, entre télévision, Internet et jeux vidéo ; mais pour moi en 1932, fréquentant un collège religieux, ces images étaient de la pure folie Ces couples nus que je voyais dans des poses 


    votre commentaire
  •  Mon frère venait de découvrir le paradis défendu C'était une "histoire de mœurs", écrite heureusement non seulement en allemand, voyance gratuite par mail rapide,  mais aussi en caractères gothiques, un vrai charabia pour mon frèreQuand il vit qu’il ne pouvait pas lire le texte, il se mit à feuilleter le livre et tomba sur les illustrations.


    votre commentaire
  • les enfants ne puissent pas les atteindre Un jour, mon frère, curieux comme il était, grimpa sur une chaise et se saisit du livre, Vrai voyance gratuite par mail,  le plus imposant : un très gros livre à couverture de cuir rouge foncé Sur celle-ci il y avait inscrit en grosses lettres gothiques "SITTENGESCHICHTE".


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires